Kermesse 2018

Kermesse 2018

La classe de l'espace

la Kermesse de l'école maternelle Marengo Périole

Cette kermesse 2018 marque la fin de la maternelle pour Loup et ses copains, l'entrée dans la cour des grands de Merlin et ses p'tits potes, ainsi que la fin de belles aventures pour deux des maîtresses. Catherine quitte l'école après plus de 10 ans aux côtés de ses collègues et amies (enfin je présume ;) et Karine quitte la fonction de directrice, qu'elle occupait également depuis un beau moment.

Ces circonstances particulières ont-elles influencé l'ambiance générale ? Probablement un peu. Mais ce qui a fait prendre la mayonnaise au point de me pousser à en garder une trace écrite, c'est assurément le lâcher-prise de quelques joyeux énergumènes.

Je passe les habituels préparatifs à l'arrache admirablement menés par les parents délégués, les adorables chansons et danses des choux (orchestrées par une équipe qui déchire), les jeux, maquillages, gourmandises, cadeaux ayant animé l'après-midi… La pagaille et l'épuisement général vers 19 h, suivis du sympathique repas partagé dans la cour. Je m'attarde un peu sur les quelques tacles de parents (qui m'ont au passage bien amusés ;) dus au fait que l'un de mes fils ait choisi les couleurs de l'équipe de foot d'Argentine pour le spectacle de danse (et ce, à la veille de la rencontre France/Argentine).

Le plus spectaculaire s'est déroulé en fin de soirée. Les maîtresses, ainsi que quelques parents et enfants (tous un peu potes) ont poussé les festivités jusque très tard le soir. La musique, à fond les ballons, résonnait dans le quartier, tout le monde dansait, se marrait... Merlin a épaté la galerie avec son super freestyle de hip-hop (qu'il nous livrait pour la première fois). Un Paquito (une tradition du sud-ouest consistant à se jeter sur une file de personnes assises par terre les unes derrière les autres) s’est naturellement improvisé. Les enfants ont adoré. Nous nous sommes régalés en encourageant nos p'tits mecs (Loup, Gabin et Lucas) à se déchainer sur la chanson « Antisocial » de Trust, devant des maîtresses aux regards complices... Ils étaient trop beaux ! Merci à la fine équipe pour ces instants mémorables.

Et merci à Karine, qui quitte sa fonction de directrice avec classe et panache ;)

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type

Catégories de Blog

Derniers Commentaires

Articles Populaires

Articles Récents

Blog Recherche

Articles de Tags

Archive de Blog